Gel UV, vernis semi-permanent… mon expérience

Vernis Semi-Permanent

for English scroll down below

En décembre dernier je me suis laissée tenter pour la première fois par les ongles gel UV (à ne pas confondre avec le vernis gel, ou semi-permanent; des explications suivent…) et bien que j’ai adoré le résultat, notamment que mes ongles soient si durs (les miens étant très fragiles ils se dédoublent sans arrêt, la faute à des années de “rongeage”…) mais je ne recommencerai pas l’expérience de si tôt. En quelques mots, l’application gel consiste en la pose d’une sorte de résine qui se présente sous la forme de gel et qui est modelée sur l’ongle naturel (avec la pose éventuelle de capsules pour rallonger l’ongle si besoin). En institut, l’ongle est d’abord poncé afin d’obtenir une base plus adhérente, et les poses successives de gel sont durcies sous la lampe à UV. Le rendu est très brillant et assez épais, effet “faux ongles”, et dure jusqu’à 4 semaines, la seule preuve du temps étant la repousse de l’ongle naturel. J’ai payé 35 € dans un salon à Hambourg pour la première application de gel avec vernis coloré, et 30 € pour le remplissage avec une autre couleur 4 semaines plus tard. J’étais très satisfaite du résultat, surtout du fait que je n’avais plus à craindre de me cogner et de me casser un ongle, ou encore de faire la vaisselle et autres activités sympathiques sans que le vernis s’écaille. Le problème a été quand j’ai voulu retirer mes ongles moi-même : après quelques recherches sur Internet, j’avais cru comprendre que ça se retirait très facilement avec de l’acétone pur, et comme je ne voulais pas retourner en salon et payer la dépose, je me suis tentée à l’expérience. Un petit tour à la pharmacie, des cotons et de l’aluminium autour de chaque doigts, et le tour est (censé être) joué. Mais pas en réalité : j’ai eu beau laisser mes ongles s’imprégner dans l’acétone jusqu’à 45 min, rien n’a bougé. Agacée et désespérée, j’ai fini par m’acharner dessus avec une ponceuse à ongles. Le résultat était donc plus que catastrophique, et mes ongles étaient si fins dessous le gel et le texture si inégale que je n’ai pas porté de vernis pendant 2 mois, le temps que mon ongle naturel repousse complètement. Autant dire un désastre que je vous recommande d’éviter à tout prix ! Il s’avère que les ongles gel UV ne se retirent qu’en salon à l’aide d’une ponceuse professionnelle, donc bon à savoir si vous pensez vous lancer dans l’aventure.

Depuis janvier et cette mésaventure, j’étais donc plutôt réticente à l’idée de retourner dans une onglerie. Mais mes ongles sont toujours aussi cassants et se dédoublent si facilement que c’est une horreur au quotidien. Une manucure ne tient pas plus de 3 ou 4 jours, et quand j’essaye de les laisser pousser il y en a toujours un (ou plusieurs) qui finit par se casser. Je rêvais d’une solution facile et sûre pour profiter de beaux ongles sans trop avoir à y penser. Une amie m’a recommandée le vernis semi-permanent, aussi appelé vernis gel ou connu sous le nom de la marque qui la popularisé : Shellac. Il s’applique comme un vernis classique (en salon encore une fois, des kits pour le faire à la maison sont aussi vendus par d’autres marques mais je n’ai pas – encore – testé) avec passage sous la lampe à UV entre chaque couche. L’application est donc beaucoup plus rapide et le résultat vraiment naturel et pas du tout épais (photo ci-dessus). Je l’ai posé il y a 7 jours et pas une écaille à signaler pour le moment ! Le rendu est toujours aussi brillant et J’ADORE la couleur : un superbe corail  rose-orangé, ma couleur préférée. Malheureusement mon ongle du pouce s’est un peu cassé depuis, donc j’imagine que le vernis semi-permanent ne durcit pas autant les ongles que l’application gel, mais pas d’autre casse à signaler. Le vernis semi-permanent est aussi supposément moins toxique pour les ongles que l’application de gel UV, vu que l’ongle ne doit pas être poncé pour la pose ou la dépose (ou très peu). Attention cependant, différents salons proposent différentes marques de vernis gel et toutes ne se valent pas, Shellac, Gellish et Gel d’OPI sont les plus connues. En général, je suis donc immensément satisfaite de cette nouvelle manucure, j’ai payé 20 € à Rose Nails Berlin (avec manucure : trimage des ongles et des cuticules, 12 € pour la pose seule du vernis Shellac) et les filles de ce salon sont vraiment adorables. J’y retournerai sans hésitation dans quelques semaines (la longévité est censée être de 3 semaines) pour renouveler l’expérience. A l’approche des vacances, j’ai aussi bien envie de me laisser tenter par la pédicure assortie, à voir…

Et vous, quelles sont vos expériences avec le gel UV, semi-permanent ou autre ? Des recommandations pour une NPA* comme moi ?

PS : J’ai conscience que l’application répétée de vernis semi-permanent ou autre n’améliorera pas la santé de mes ongles, mais après avoir tout essayé je préfère avoir de beaux ongles longs au quotidien plutôt que des ongles “sains” mais courts et fragiles.

UV gel nails, Shellac nail polish… my experience

Last December I succumbed for the first time to UV gel nails (not to be confused with the gel nail polish or Shellac, explanations follow…) and although I loved the result, especially that my nails were so hard (they are very fragile and duplicate so easily, blaming it on years of bitting…) I will however not be doing it again some time soon. In a few words, gel application consists of a kind of resin in a gel form which is applied and shaped onto the natural nail (with the possibility to use capsules to lengthen the nail if necessary). In the salon, the nail is first sanded to obtain a more adherent base, and successive gel layers are then dried under a UV lamp. The result is very bright and quite thick, like a “false nails” effect, and lasts up to 4 weeks, the only evidence of time passing being the regrowth of the natural nail. I paid € 35 in a nail salon in Hamburg for the first gel application with a colored polish, and 30 € for the refilling with another color 4 weeks later. I was very satisfied with the result, especially because I had no fear of bumping and breaking my nails, or to make dishes and other fun activities without the polish chipping. The problem was when I tried to remove my nails myself: after some internet research, I understood that it was possible to remove them easily with pure acetone, and as I did not want to go back to the salon and pay for the removal, I tried to experiment myself. A short trip to the pharmacy, cotton and aluminum around each finger, and you’re (supposed to be) done. But not really: after letting my nails soak in acetone for up to 45 minutes, nothing had changed. Annoyed and desperate, I finally went at it with a nail sanding machine. The result was therefore more than catastrophic, and my nails were so thin below the gel and the surface so uneven that I did not wear nail polish for 2 months afterwards, the time for my natural nails to regrow completely. So quite a disaster that you should avoid at all costs! It turns out that UV gel nails only get removed at a nail salon with professional sanding tools, so good to know if you’re thinking about joining the journey.

Since January and this misfortune, I was rather reluctant to return to a nail salon. But my nails are still brittle and split so easily that it is a nightmare everyday. A home-made manicure does not last more than 3 or 4 days, and when I try to let them grow there is always one (or several) that will break eventually. As I’m rather busy at the moment, I was dreaming of an easy and safe way to enjoy beautiful nails without having to think too much about it. A friend of mine recommended me the semi-permanent nail polish, also called gel nail polish or known as the brand that popularized it: Shellac. It applies like a classic nail polish (at the salon again, at-home kits are also sold by a couple of brands, but I have yet to test one) drying under the UV lamp between each coats. The application is therefore much faster and the result really natural and not thick at all (see photo above). I had it done 7 days ago and not a chip in sight so far! The finish is still as shiny and I LOVE the color: a beautiful pink-orange coral, my favorite color. Unfortunately my thumb nail has a little broken since, so I guess the gel nail polish does not harden nails as much as the UV gel nails do, but no other breaking to report. Gel nail polish is also supposedly less toxic as the UV gel application, since the nail should not be sanded for removal or application (or very little). Beware though, various salons offer different brands of gel polish, and all are not equally good: Shellac, Gellish and OPI Gel are the more famous ones. So all in all, I am really pleased with this new manicure, I paid € 20 at Rose Nails Berlin (with manicure: trimming out nails and cuticles, € 12 for the Shellac nail polish application alone) and the girls there are really sweet. I will definitely go back there in a few weeks (longevity is supposed to be 3 weeks) to repeat the experience. And with the holidays approaching, I am tempted to get the feet done as well, we’ll see…

What about you, what are your experiences with UV gel, Shellac polish or similar? Any recommendations for a NPA* like me?

PS: I am aware that repeated application of Shellac polish or similar will not improve the health of my nails, but after having tried everything I prefer to have beautiful long nails every day instead of “healthy” but short and fragile nails.

*NPA: Nail polish addict 😉

Tendance capillaire : la coupe de la saison

Vue sur des acteurs tels que (de gauche à droite sur la photo) Joseph Gordon-Levitt, Ed Westwick, Jeremy Renner – ou encore Leonardo DiCaprio -, leur coiffure est définitivement la tendance de la saison !

Comment obtenir cette coupe ?

Chez votre coiffeur habituel (ou bien c’est aussi l’occasion d’en changer qui sait), demandez lui de débuter en dégageant proprement la raie sur le côté avant de couper quoi que ce soit. Les cheveux au sommet de votre tête devraient faire en moyenne 4 à 6 cm pour pouvoir être coiffés à votre guise. Si vous passez d’une coupe courte à celle-ci, vous n’aurez certainement pas assez de matière, mais pas d’inquiétude, l’avantage c’est que même sur des cheveux courts, le rendu est stylé ! Et il ne vous reste plus qu’à patienter un peu pour que vos cheveux poussent…
Demandez ensuite à votre coiffeur de couper plus court la nuque et les côtés en partant de la longueur de base des cheveux du dessus (type dégradé), pour conserver une continuité sur le côté opposé à la raie.

Comment se coiffer le matin ?

C’est relativement simple ! L’avantage de cette coupe est qu’elle est adaptable à tous les types de cheveux. Oui, tous les types ! Que vous ayez le cheveu épais, fin, bouclé ou lisse, le rendu en texture sera légèrement différent (voir l’illustration), mais l’idée générale de la coupe reste la même. Pour commencer, après avoir séché vos cheveux à l’aide d’une serviette, appliquez du gel coiffant à l’aide de vos doigts et séparez la raie avec un peigne fin (attention à ne pas abuser sur la quantité de gel et à éviter les produits “effet mouillé” qui ont souvent un rendu “cheveux gras”…). Une fois sec, corrigez à la main les courbes et ajoutez du volume là où vous le souhaitez.

Un sourire charmeur pour agrémenter le look et le tour est joué messieurs !

Continue reading “Tendance capillaire : la coupe de la saison”